Tondre votre chien : Bonne ou mauvaise habitude ?

L’entretien du chien inclut beaucoup de traitements, les uns aussi utiles que les autres. Parmi ces traitements, il y a la tonte du pelage qui pour certain est très importante. Donnons un élément de réponse à la question qui est de savoir si, il est bon ou mauvais de tondre votre chien.

Critères à prendre en compte

La tonte de votre chien dépend de beaucoup de facteurs et n’affecte pas forcément la santé du chien en question. Tondre un chien dépend tout d’abord de la race de votre chien car, certaines races pour garder intact et éviter de détériorer leur barrière protectrice n’ont pas besoin d’être tondues. Il y a ensuite, le type poil que possède le chien. En effet, la nécessité de tondre votre chien dépend aussi du fait, qu’il porte des poils bouclés, courts, longs, épais ou fin.  Si vous décidez néanmoins de tondre votre chien, retrouvez sur ce site quelques astuces pouvant vous aider. 

Pourquoi tondre votre chien ?

Bien vrai, cela ne joue pas sur sa bonne santé mais, des poils tondus facilite l’entretien et rétabli le confort corporel du chien.  Pour les maîtres débordés ne pouvant pas faire le toilettage et le brossage régulier de leur chien, la tonte peut être d’une grande aide. La tonte prévient aussi l’attaque des puces en période de puces. En effet, un pelage non tondu et exigeant est un nid pour les puces dans cette période.

Quelles races tondre ?

Comme dit dans les critères, la tonte du chien dépend aussi de sa race. Ainsi, certaines races ont besoins d’un entretien du pelage plus fréquent que d’autres. Des races comme le bichon maltais, le lasso Apso, le westie, le berger des Pyrénées, le shih tzu ou encore le cavalier King Charles ont besoins d’une tonte plus fréquente que les autres races. Dans le même temps certaines races ne sont pas à tondre à cause de leur double pelage qui s’adapte parfaitement selon les saisons. Il s’agit des races comme le Chow Chow, le loulou de Poméranie, le berger allemand, le berger du shetland, l’husky, etc.